Articles

Ramper chez les bébés – comment et quand un enfant commence-t-il à explorer le monde ?

Ramper est une étape naturelle du développement d’un bébé, ce qui pour de nombreux parents est une source de grande joie et un signe que leur bébé se développe correctement. Qu’est-ce qu’il faut savoir sur le fait de ramper et comment accompagner votre bébé dans ce processus ? Que ne faut-il pas faire pour ne pas mettre en danger la sécurité de votre bébé ? 

Même si chaque bambin se développe à son rythme, il convient de prendre en compte quelques conseils qui permettront à votre bébé de prendre plaisir à découvrir le monde en rampant ! Que disent les dernières recherches scientifiques à ce sujet et quels accessoires valent la peine d’être utilisés ?

Ramper selon les spécialistes : quand, comment, pourquoi ?

Les experts s’accordent à dire que ramper est une étape très importante dans la vie d’un bébé. L’enfant devient alors plus indépendant et peut faire ses premiers pas vers la découverte du monde (et de la chambre d’abord bien sûr). Cependant, rappelons d’abord que tous les enfants ne rampent pas et que cela n’a rien d’anormal. Donc, si vous constatez que votre bébé saute cette phase de développement, tout va bien – à condition, bien sûr, que les autres paramètres de sa santé soient normaux.

L’âge de l’enfant, qui correspond le plus souvent au début de la marche à quatre pattes, est estimé à environ 10 mois. Cependant, ce n’est pas une règle : certains bébés rampent dès l’âge de 5 mois, d’autres découvrent cette façon de bouger un peu plus tard. N’oubliez pas que chaque enfant est différent et se développe de manière individuelle. Cependant, il convient de prêter attention à la façon dont un tout-petit rampe, car elle peut en dire beaucoup sur son développement moteur et physique. Un mouvement rampant correct implique une utilisation alternée des bras et des jambes. Il est vrai qu’au début, le bébé peut bouger sur ses fesses, de tels mouvements ne devraient donc pas inquiéter les parents du bébé.

Cependant, si vous constatez des anomalies de mouvement : par exemple, que l’enfant n’utilise qu’un seul côté du corps ou qu’il est incapable de s’appuyer sur ses bras ou ses jambes, pensez à consulter un physiothérapeute. Le spécialiste évaluera les capacités motrices de l’enfant et son développement. Il n’y a généralement aucune raison de s’inquiéter, mais il vaut également la peine de vérifier la santé du bébé dans ce contexte.

Comment faciliter le rampage de votre bébé ?

Même si certains enfants commencent à ramper seuls, sans l’aide de leurs parents, il est possible de faciliter ce processus et d’assurer des conditions optimales et sécuritaires. Il est intéressant de noter que ramper est étroitement lié à l’apprentissage de la position assise. Ainsi, si vous voyez votre bébé commencer à s’asseoir, vous pouvez également vous préparer à apprendre à ramper. À un stade plus précoce, lorsque le bébé n’est pas encore capable de s’asseoir tout seul, les parents peuvent de temps en temps lui donner une tape sur le ventre pour lui apprendre le réflexe de lever la tête également dans cette position.

Si vous souhaitez apprendre à votre enfant à ramper, vous pouvez également le faire par le biais de jeux quotidiens, par exemple en incorporant des mouvements similaires au rampement – vous pouvez placer votre tout-petit sur un oreiller pour qu’il soulève ses genoux et ses coudes, ou dans le même sens. appelé parcours d’obstacles constitués de peluches ou d’oreillers. Les accessoires sont ici idéaux, par exemple des couvertures ou des oreillers fabriqués dans des matériaux doux et sûrs, destinés spécialement aux bébés.

Accessoires utiles pour ramper

Lorsqu’un bébé rampe, son monde ne se limite plus au lit. Il est donc naturel qu’il soit curieux de découvrir un nouvel espace non découvert. Par conséquent, les parents doivent veiller particulièrement à la sécurité du bébé. Pour cela, vous pouvez par exemple choisir une protection de meubles adaptée et investir dans des accessoires utiles qui facilitent le processus de rampement de votre enfant.

Une bonne idée est d’acheter ce qu’on appelle un tapis de jeux éducatif qui stimule le développement et la motricité de l’enfant, tout en ne limitant pas ses mouvements. Les parents peuvent désormais investir dans des couvertures et des oreillers de bonne qualité conçus spécialement pour les bébés.

Enfin, un pouf pour enfant est un meuble qui prend peu de place, mais un bambin peut grimper dessus sans craindre d’être heurté par, par exemple, une arête vive. Tout aussi importants sont les vêtements confortables et sans éléments durs, comme les bodys ou les gigoteuses en matières douces.

Ramper chez les bébés : ce qu’il ne faut pas faire

Puisque ramper est un processus individuel, il est important de se rappeler que les parents ne doivent pas forcer leur bébé à le faire. Si votre bébé ne rampe pas, ne vous inquiétez pas : le pire que vous puissiez faire est de le forcer à ramper ou à effectuer certains mouvements. Vous ne devez en aucun cas laisser votre bébé seul dans la chambre : même si vous retirez des objets potentiellement dangereux, vous ne savez jamais jusqu’où votre bébé parcourra. Il est donc préférable de fermer la porte de la pièce dans laquelle vous séjournez et d’éviter de transporter par exemple des boissons chaudes, des verres ou des objets durs. Si vous avez des animaux domestiques, pour la sécurité de votre enfant, il convient également de lui accorder une attention particulière lorsque votre bébé rampe.

Ramper peut être une aventure fascinante tant pour le bébé que pour ses parents et ses proches. Grâce à lui, un enfant peut explorer le monde avant même d’apprendre à marcher et tirer une grande satisfaction d’une nouvelle compétence. A l’aide de quelques accessoires et astuces utiles, ramper deviendra un processus facile et agréable – vous verrez que votre tout-petit fera bientôt ses premiers pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *