Articles

Pourquoi faut-il faire des câlins à son bébé ? Les avantages des câlins dans le développement d’un bébé

Faire un câlin à un bébé ne se limite pas à une simple démonstration d’affection ; c’est un geste aux multiples bienfaits pour le développement physique, émotionnel et cognitif de l’enfant.

La recherche scientifique confirme clairement que les câlins réguliers et conscients apportent de nombreux bienfaits physiologiques et psychosociaux et soutiennent le développement neurologique et émotionnel d’un petit être humain. Qu’est-ce que cela signifie en pratique ? Voici un aperçu des divers avantages des câlins dans le développement d’un bébé.

Les bienfaits des caresses chez l’enfant

Câlins, bisous et caresses stimulent la production d’hormones, en particulier l’hormone de croissance. Cela aidera non seulement votre bébé à prendre conscience de son corps et à développer son image corporelle, mais aussi à développer tout l’univers sensoriel nécessaire à son développement global du cerveau. Faire des câlins est un instinct naturel tant pour les parents que pour les enfants. Cela vient des anciens besoins humains de proximité et de soins.

La recherche neurobiologique confirme qu’un contact physique étroit, notamment le fait de serrer les enfants dans ses bras, stimule la production d’ocytocine, connue comme l’hormone de l’amour et de l’attachement. Elle est connue pour être libérée lors d’un contact physique étroit, mais les chercheurs ont affirmé que la durée de leur expérience était trop courte pour qu’elle puisse avoir un effet.

Un câlin, c’est une dose de bonheur

L’ocytocine joue un rôle important dans la régulation du stress et la diminution du stress, tout en favorisant des processus de développement, tels que le développement du cerveau et les capacités de compréhension. Pour un enfant, l’étreinte est non seulement source de confort, mais aussiun élément important pour développer de bonnes relations interpersonnelles et développer des compétences sociales tout au long de sa vie.

La production de l’hormone se fait dans le cerveau et a un impact sur divers comportements sociaux, tels que : établir des liens, ressentir de la confiance et de la proximité. les niveaux de cette hormone augmentent. On remarque également que l’ocytocine augmente au début de l’ accouchement. Vous devez à elle la joie de la naissance du bébé, qui se manifeste malgré l’accouchement douloureux. L’ocytocine induit aussi le premier réflexe d’une mère nouvelle de prendre son bébé dans ses bras.

A quoi sert les câlins ? Avantages physiologiques

Quand on évoque les avantages des câlins,  il vaut la peine de commencer par les bienfaits physiologiques : on en parle le moins, mais ils sont aussi importants que les avantages psychosociaux. Elle est essentielle pour maintenir la stabilité des fonctions vitales, comme la régulation de la température corporelle et le contrôle de la fréquence cardiaque et de la respiration.

Les câlins contribuent aussi au renforcement du système immunitaire. En réalité, une proximité physique renforce le système immunitaire de l’enfant,ce qui peut entraîner à une production plus importante d’anticorps et à une immunité améliorée. Il en résulte une diminution du risque d’infection et une diminution du stress. Cela découle du fait que les câlins provoquent une diminution du taux de cortisol (hormone du stress) dans le corps.

A quoi sert les câlins ? Avantages psychosociaux

Les câlins aident les bébés à développer leurs compétences émotionnelles et sociales. En recevant de l’affection et de l’attention, les bébés apprennent à reconnaître et à répondre aux émotions. De plus, cela renforce le sentiment de sécurité et de confiance de l’enfant envers ses parents et son environnement.

Les autres avantages psychosociaux des câlins comprennent :

-Apprendre à exprimer et reconnaître ses émotions ;

-Capacité améliorée à réguler les émotions en stimulant le système nerveux et en apprenant à répondre aux signaux corporels et émotionnels.

Comment soutenir le développement émotionnelet moteur d’un nourrisson ?

Si vous souhaitez encourager le développement émotionnel d’un tout-petit, il vous suffit de lui accorder toute l’affection nécessaire. De cette façon, il ressentira l’amour, mais également l’encouragement à réagir face aux gestes joyeux. Grâce à ces encouragements, il peut développer sa confiance enen soi, son autonomie et son sentiment de sécurité réelle. C’est de cette façon qu’un enfant consolide sa personnalité.

Les petits enfants aiment être touchés et câlinés dès les premiers instants de leur vie. Mais il est important de souligner que ses premières tentatives sont entièrement inconscientes.  Quand un enfant fait-il un câlin consciemment ? Selon les chercheurs, cela se produit au cours du 9ème mois de la vie, bien que parfois les bébés ne manifestent le désir de se câliner que vers le 11ème mois. La faible activité pendant les premiers stades de la vie ne ne signifie pas que le bébé n’apprécie pas être câlinés.

Quand un enfant refuse de faire des câlins à sa mère ou à son père après l’âge d’un an, il convient de de consulter un spécialiste. Les expériences négatives liées à la proximité physique peuvent entraîner une réticence à faire un câlin.Par conséquent, le tout-petit peut avoir peur d’elle et éviter les câlins de peur de répéter ces expériences.

Des câlins pour le bien-être du bébé

Les parents serrent instinctivement leur enfant dans leurs bras, quel que soit le nombre de câlins qu’ils effectuent dans la journée. Cependant, la psychothérapeute familiale américaine Virginia Satir a décidé de vérifier de combien de câlins un enfant a besoin par jour. Ses observations montrent qu’il en faut 4 pour survivre, 8 pour rester en bonne santé et 12 pour une croissance et un développement adéquats.

Les câlins ne se limitent pas à un instant de douceur partagée. Ils sont un élément clé du développement sain et heureux des bébés. Chaque câlin estest l’occasion de témoigner de l’affection et de la sécurité envers un nourrisson, ce qui aide à établir les fondations d’une vie empreinte de confiance et de bien-être. N’hésitez pas àcaresser souvent et avec affection vos bébés, car chaque caresse est importante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *