Articles

Le lien entre un bébé et ses parents – à quoi ressemble la relation avec le bébé ?

On dit souvent que les premières semaines et mois de la vie d’un enfant sont cruciaux pour son fonctionnement social et émotionnel ultérieur. Ce n’est pas sans raison que les parents entourent leur bébé d’une attention particulière, non seulement sur le plan physique, mais aussi sur le plan mental. Pourquoi les premiers instants d’un enfant dans le monde sont-ils cruciaux pour son lien ultérieur avec ses parents et ses proches ? À quoi ressemble la construction d’une telle relation et quelles en sont les étapes ?

Vous trouverez ci-dessous un guide complet non seulement destiné aux parents, mais également aux soignants des nourrissons qui se soucient particulièrement du confort du bébé et veillent à son bien-être mental et à ses relations étroites dès les premiers jours de sa vie.

Les premiers mois de la vie de bébé : un clé pour créer du lien avec les parents

La théorie du développement des relations et de la construction de liens entre parents et enfants a été développée par le psychanalyste britannique John Bowlby. Bien que plusieurs décennies se soient écoulées depuis son activité, ses hypothèses constituent toujours la base pour établir une relation durable entre un bébé et son parent ou tuteur.

Bowlby a développé ce qu’on appelle théorie de l’attachement et divisé le processus de construction de la relation entre le bébé et les parents en plusieurs étapes. Ce n’est pas un hasard si tous ont lieu au cours de la première année de la vie du bébé. Le scientifique a également affirmé que le lien avec les parents est crucial pour l’enfant et constitue un modèle pour toutes les relations ultérieures.

Construire un lien entre un nourrisson et son parent : étape par étape

Bowlby distingue 4 étapes (phases) de construction du lien entre le bar et le parent : phase de pré-attachement, phase de formation, phase d’attachement et phase réciproque. Chaque étape est caractérisée par des comportements et des sentiments différents de l’enfant, mais chacune est tout aussi importante.

La première phase, la phase de pré-attachement, a lieu au cours des six premières semaines après la naissance du bébé. A cette époque, le nouveau-né ne se sent pas encore attaché à une personne précise de son environnement, et ses réflexes s’orientent vers tous les soignants. Le bébé exprime ses émotions en pleurant ou en émettant des sons.

La deuxième étape, c’est-à-dire la phase de formation, dure de la 6ème semaine à environ 7 mois de la vie du bébé. Pendant ce temps, le bébé développe progressivement une confiance en un seul soignant – le plus souvent, mais pas nécessairement, la mère, et c’est avec cette personne qu’il commence à tisser des liens. Les réactions du tout-petit peuvent prendre la forme de contacts, par exemple en saisissant ses mains ou en souriant. L’enfant commence également à remarquer l’absence d’une personne préférée.

La troisième étape est la phase d’attachement, qui a lieu entre le 7ème et le 9ème mois de la vie du bébé. Ensuite, le bébé commencera à avoir le mal du pays lorsque sa mère ou sa personne préférée n’est pas là. Cela peut provoquer de violentes réactions émotionnelles. De plus, le bébé peut avoir peur des étrangers et la mère répond à tous ses besoins.

La dernière étape, phase réciproque, a lieu à partir du 10ème mois de la vie de l’enfant. L’enfant commence alors à comprendre que l’absence de sa mère ou de son tuteur préféré n’est pas éternelle : il développe la capacité de penser les causes et les effets. Le bébé a toujours besoin de sa mère, mais la relation est plus stable. Le bébé commence également à remarquer d’autres « personnes importantes », comme la tante, la grand-mère, la sœur, et commence à établir des relations avec elles.

Construire du lien avec son enfant : conseils aux parents

Comme nous le savons, les connaissances théoriques ne suffisent pas à elles seules pour construire un lien durable et stable avec un enfant. Dans l’établissement de relations, la compréhension des besoins de l’enfant, l’attention à ses émotions et le désir de développer un lien affectif avec le tout-petit sont aussi importants que la connaissance de la théorie.

Comment les parents peuvent-ils approfondir leur relation avec leur bébé dès les premiers instants de sa vie ?

  • Faites attention au toucher. Le pouvoir du sens du toucher est énorme, il vaut donc la peine de veiller à la proximité quotidienne avec votre enfant : qu’il s’agisse de se blottir dans le lit le matin, de se tenir la main en marchant ou de serrer votre bébé dans ses bras lorsqu’il est triste ou fatigué.
  • Découvrez un monde de plaisir. Jouer avec un enfant, surtout lorsqu’il joue différents rôles, enseigne l’empathie et la reconnaissance des émotions des autres.
  • Soutenez le développement sensoriel de votre enfant. Percevoir le monde avec tous les sens est très important pour percevoir et répondre de manière adéquate aux stimuli, ainsi que pour développer la curiosité pour le monde. Il convient donc de se concentrer sur le développement de ce domaine, par exemple via des jouets sensoriels.
  • Ne cachez pas les mauvaises émotions. N’oubliez pas que même les jeunes enfants peuvent parfaitement ressentir la tension ou la colère chez leurs soignants. Montrez donc à votre enfant que pleurer n’est pas une mauvaise chose et qu’il peut l’exprimer librement.

Un parent sage, c’est un enfant sage

N’oubliez pas que découvrir de nouveaux sujets et apprendre à gérer ses émotions et à nouer des relations fait naturellement partie du développement. Si vous avez des doutes, demandez et demandez conseil à des spécialistes. Plus vous montrez souvent à votre enfant votre curiosité, votre intelligence émotionnelle et votre sagesse de vie, plus il vous l’enlèvera ! N’oubliez pas que c’est aux parents de décider quel type de relation ils construiront avec leur enfant et comment elle portera ses fruits à l’avenir !

1 thoughts on “Le lien entre un bébé et ses parents – à quoi ressemble la relation avec le bébé ?

  1. Estelle dit :

    En tant que parent, j’ai appris beaucoup de choses sur moi-même et sur la vie grâce à mon enfant. Il m’a appris à être plus patient, plus attentionné et plus aimant. Je suis reconnaissante chaque jour pour le lien que j’ai avec lui.
    Merci pour votre article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *